Bénéficier de primes pour l’installation d’un nouveau système de chauffage

système de chauffage

Le changement d’un système de chauffage par un chauffagiste à Huy est souvent onéreux, quel que soit le modèle choisi. C’est la raison pour laquelle plusieurs formes d’aides financières existent pour alléger la dépense liée à l’achat d’un nouvel équipement à Huy. Le montant des primes varie en fonction du type de système de chauffage à installer et de la valeur des ressources financières. Certains appareils, comme les chaudières fioul ou les systèmes électriques, ne sont valables à aucune indemnisation. De leur côté, les climatisations réversibles ne sont éligibles qu’à une portion des aides.

MaPrimeRénov

Mise en œuvre à partir de 2020, la subvention MaPrimeRénov » de l’Anah remplace le crédit d’impôt transition énergétique (CITE). En général, elle est attribuée aux foyers qui effectuent des travaux de rénovation dans le domaine énergétique. À l’exception des pompes à chaleur air/air (climatisations réversibles) et des chaudières au fioul, chaque équipement de chauffage peut être éligible par ce type de subvention, à la condition que le nouvel appareil soit plus performant que l’ancienne installation. Le montant cette aide financière varie en fonction du niveau de ressource et du système choisi par le foyer.

Un foyer peut bénéficier d’une prime de quelques milliers d’euros pour l’installation d’une chaudière à gaz ayant une performance énergétique de haute fréquence par une entreprise de chauffagiste à Huy en ligne, à l’exemple de chauffagistes-belgique.be. Il reçoit une prime de 4 000 euros pour l’installation d’une pompe à chaleur air/eau. Une subvention de 10 000 euros est attribuée à un ménage décidant d’installer une pompe à chaleur géothermique dans la maison principale. L’aide financière peut atteindre les 10 000 euros pour l’installation d’une chaudière biomasse.

Enfin, MaPrimeRénov » peut verser une somme de 10 000 euros au particulier qui décide d’installer des panneaux solaires de type SSC. Cela dit, cette prime ne couvre plus les chaudières à gaz à partir du 1er janvier 2023. Pour bénéficier de la prime MaPrimeRénov », il est recommandé d’être le propriétaire occupant du logement et de répondre aux conditions de ressources fixées par la couverture. La maison doit aussi être la résidence principale du bénéficiaire et être construite il y a plus de 15 ans. Les syndicats de copropriétaires peuvent profiter de ce type de prime. Certes, seuls les bailleurs et les locataires ne peuvent pas le demander.

MaPrimeRénov » Sérénité

Depuis l’année 2022, le dispositif « Habiter Mieux Sérénité » de l’Anah a été remplacé par l’aide MaPrimeRénov » Sérénité. Cette prime est ouverte aux foyers souhaitant réaliser de gros travaux de rénovation énergétique confiés à un chauffagiste à Huy. Pour bénéficier de cette couverture financière, il est indispensable de réaliser de nombreux bouquets de travaux, comme le changement de menuiseries ou l’isolation, en plus de l’installation d’un nouveau système de chauffage dans la résidence principale. En principe, MaPrimeRénov » Sérénité existe en deux enveloppes de subvention, dépendant chacune de niveau des ressources du ménage.

Cela dit, si le dispositif en vigueur permet d’indemniser un plafond de travaux de 30 000 € HT maximum, l’aide financière MaPrimeRénov » Sérénité peut financer jusqu’à 50 % du montant global pour les particuliers catégorisés dans le « foyer bleu ». Cependant, pour les « foyers jaunes », cette prime peut financer jusqu’à 35 % HT des travaux, soit 10 500 euros sur le coût total des travaux.

En général, l’ambition de MaPrimeRénov » Sérénité est d’encourager les familles modestes en France à rénover leurs habitations, qui sont souvent énergivores. Cette prime financière est donc réservée aux foyers jaunes et bleus, selon les plafonds de niveau de ressources instauré dans le dispositif de l’Anah.

Par ailleurs, les particuliers occupants d’une résidence principale existant depuis plus de 15 ans sont les seuls à être éligibles par ce dispositif. Pour bénéficier de MaPrimeRénov », il est recommandé de réaliser des travaux qui peuvent augmenter l’apport énergétique de 35 % dans le foyer. Pour cela, il est indispensable de solliciter le service d’un chauffagiste agréé pour profiter de cette aide financière.

Les Certificats d’Économie d’Énergie

Délivrés par les détaillants de carburant et d’énergie, sur recommandation de l’État, les Certificats d’Économie d’Énergie (CEE) ont pour objectif principal d’aider les particuliers à réduire leur consommation énergétique dans les résidences principales. Ces types de certifications prouvent donc que les fournisseurs participent aussi à l’amélioration du parc énergétique dans l’hexagone.

En fonction du type de système de chauffage à remplacer et à installer dans un ménage, il existe deux possibilités. Si un particulier opte pour un autre système de chauffage, en substitution d’une chaudière, il dépend de la Prime Coup de Pouce. Le montant de cette aide financière est au maximum de 4 000 euros pour une chaudière biomasse, une pompe à chaleur hybride, une pompe à chaleur air/eau ou des panneaux solaires combinés de type SSC installé obligatoirement par un chauffagiste à Huy. À la Prime Coup de Pouce s’ajoute la Prime CEE classique. Le calcul de cette subvention se fait en fonction du niveau de ressources, du type de logement et de la zone géographique.

En optant pour, une PAC air/air, une chaudière gaz ou en remplaçant un équipement de chauffage autre qu’une chaudière, le ménage ne dépend que de la Prime CEE classique. Pour profiter des aides financières liées aux Certificats d’Économie d’Énergie, le demandant doit être propriétaire, locataire, bailleur ou occupant de l’habitation concernée.

Cette dernière doit également avoir été bâtie il y a plus de 2 ans. En ce qui concerne la Prime CEE classique dans les Certificats d’Économie d’Énergie, il n’existe pas de plafond de ressource pour en bénéficier de la couverture. La Prime Coup de Pouce est, par contre, déterminée aux plafonds de revenu mentionné dans l’Anah, pour estimer son montant.

L’éco-prêt à taux zéro

L’éco-prêt à taux zéro, connu aussi sous le nom de « éco-PTZ », est une prime s’adressant spécialement aux syndicats de copropriétaires et aux propriétaires bailleurs déclarés en tant qu’occupants de la résidence principale. Il s’agit notamment d’un crédit bancaire dont le taux d’intérêt est quasiment nul. L’éco-PTZ est accordé afin de financer un programme de rénovation énergétique confié à un chauffagiste à Huy.

Proposé généralement sans condition de revenus, il nécessite par contre de remplir un dossier de demande auprès d’une banque avant le 31 décembre 2023. Cependant, toutes les banques en France ne proposent pas l’éco-prêt à taux zéro. Il convient alors de bien se renseigner de l’agence en amont afin de connaître ses conditions.

Pour bénéficier de l’éco-prêt à taux zéro, il existe certains prérequis. L’occupant de la résidence principale doit solliciter le service d’un chauffagiste RGE pour réaliser les travaux. Le logement doit être bâti au moins 2 ans avant la demande de la prime et être inscrit comme résidence principale. Le système de chauffage choisi doit fonctionner avec une source d’énergie renouvelable comme la pompe à chaleur ou la chaudière à granuler. Enfin, les travaux à réaliser doivent obligatoirement avoir un objectif d’améliorer la performance énergétique de la résidence principale d’au moins 35 %.

Le taux de TVA réduit

Même si le taux de TVA classique est fixé à hauteur de 20 % dans chaque région de l’hexagone, il est possible de profiter d’un taux réduit, lors d’un projet de changement de système de chauffage. Il s’applique notamment pour l’achat d’équipements comme les chaudières à haute performance énergétique, la pompe à chaleur air/eau, les chaudières à granuler ou à bois, etc. Par ailleurs, ce taux de TVA réduit ne fonctionne pas sur des équipements de chauffage comme les chaudières à gaz hors THPE ou encore la PAC air/air.

Le taux de TVA réduit n’est attribuable que dans le cas de travaux réalisés par un chauffagiste à Huy dans une résidence principale, ayant plus de 2 ans. En plus, seuls les appareils et travaux notifiés par les fournisseurs agréés sont éligibles, et doivent être acquis, facturés et réalisés par une entreprise prestataire. Effectivement, si un particulier achète soi-même l’équipement, le taux demeure à 20 %. La facture de l’installateur fait foi, le taux de TVA réduit y étant automatiquement inscrit.

La cheminée à foyer fermé : solution économique
Quels sont les objectifs d’économies d’énergies de votre bâtiment ?