Les domaines d’utilisation du gaz naturel

Le gaz naturel, tout comme le pétrole et le charbon, est une énergie fossile. Non renouvelable, il détient la troisième place parmi les sources d’énergie les plus employées dans le monde. Mais quels sont exactement les avantages du gaz naturel ?

De quoi est composé le gaz naturel ?

D’une manière générale, le gaz naturel se forme grâce à la décomposition des matières organiques se trouvant au fond des océans. D’après les experts, il est possible de trouver naturellement du gaz naturel dans les galets pénétrables du sous-sol. Utilisé comme une source d’énergie, il se compose d’hydrocarbures. Notamment, de l’éthane, du pentane, du butane, du méthane et du propane. En somme, ce dernier est créé à partir de dépôts de substance matérielle existant depuis des millions d’années. En principe, cette substance, dissimulée dans le sous-sol, se transforme en premier lieu en kérogène. Ce processus est, en général, dû à la pression et à la température. Une fois que la température dépasse les 120°C, le kérogène se décompose. Appelée pyrolyse, cette dissolution thermique génère deux hydrocarbures : le gaz naturel et le pétrole. Ces 2 substances forment alors un gisement à une profondeur comprise entre 1,5 et 3 km.

Afin d’être employable, le gaz naturel requiert un adoucissement. Plus exactement, on doit retirer le gaz carbonique, les composants acides ainsi que le sulfure d’hydrogène qu’il renferme. Par la suite, il faut extraire les parties lourdes du gaz. Pour cela, celui-ci doit être déshydraté. En somme, tous ces procédés ont pour but d’enlever les fractions impures renfermées avec le gaz. Bref, tout sur le gaz naturel sur le site vivezgaznaturel.fr.

Comment peut-on exploiter le gaz naturel ?

Énergie similaire pétrole, l’extraction du gaz naturel suit à peu près les mêmes étapes. En occurrence, l’observation du terrain qui peut révéler sa présence, l’examen du sous-sol et l’estimation sismique et le forage. Par ailleurs, il est assez habituel de dénicher du gaz naturel dans les lieux où l’on trouve du pétrole et réciproquement. Généralement, il existe 3 étapes essentielles à suivre lors de l’exploitation du gaz naturel : l’extraction, la production et le traitement.

En effet, le gaz naturel peut être présent dans les milieux terrestres ainsi que les milieux marins. Cependant, avant la livraison, le gaz obtenu à partir de la roche réservoir doit être déplacé dans les canalisations jusqu’aux fabriques de traitement. Par la suite, le système d’épuration doit être mis en marche afin d’évincer les sous-produits (gaz carbonique, azote, hélium, etc.). Effectivement, certains éléments peuvent être extraits avec le gaz. Toutefois, ils sont non combustibles, composés de soufre et réduisent le pouvoir calorifique du gaz naturel. Fort heureusement, il arrive que des composants tels que le propane, l’éthane et butane, etc. soient également extraits. Ces énergies peuvent être employées pour le raffinage et la pétrochimie. Pour ce qui est de son transport, le gaz naturel est véhiculé dans des pipelines sous-marins et terrestres.

Les différentes utilisations du gaz naturel

Quand il n’est pas modifié, le gaz naturel peut être vu comme une énergie verte ou propre. C’est un carburant qui ne propage ni déchet ni fumée dans la nature. Ceci dit, le gaz naturel a plusieurs fonctions. À titre d’exemple, il est encore sollicité par d‘innombrables foyers. En effet, l’utilisation du gaz naturel dans le milieu tertiaire ainsi que les logements est plus centré vers la cuisine et le chauffage. Côté agriculture, cette d’énergie fossile est utilisée pour produire de l’engrais.

Pour ce qui est des industries, ce combustible octroie bon nombre d’avantages. En Europe notamment, les activités industrielles consomment environ 35 % de gaz naturel. Pour les industriels, ce dernier est surtout nécessaire pour le raffinage et pour produire de la chaleur. Dans certains cas, il peut même se convertir en matière première ou en carburant pour les voitures.

Bénéficier de primes pour l’installation d’un nouveau système de chauffage
La cheminée à foyer fermé : solution économique